L’agriculture en crise

L’agriculture suisse ne va pas bien. Et les raisons sont nombreuses. Dans un article, le magazine en ligne «Watson» montre, en quelques points, la vision légèrement différente du quotidien des agriculteurs.

par Redaktion

L’image de «Heidi» que beaucoup associent encore à l’agriculture suisse ne correspond plus vraiment à la réalité. Cela fait plusieurs années que, chaque jour, trois familles d’agriculteurs abandonnent leur exploitation. Face au nombre d’heures de travail excessivement élevé pour des revenus moyens plutôt faibles, de nombreux agriculteurs sont désespérés. Ce ne sont là que quelques constatations dont on ne parle pratiquement jamais dans l’opinion publique.

Continuer à Lire

Un lobby agricole bien camouflé

Dans l’esprit de la plupart des gens, le «lobby agricole» comprend les représentants de l’Union des paysans, de Fenaco et de l’agrochimie. Or, il existe une machine de combat parfaitement camouflée et bien huilée qui influence la politique agricole.

par Redaktion

Dans l’éditorial de «die grüne», le rédacteur en chef Jürg Vollmer souligne que les associations de défense de l’environnement telles que WWF, Pro Natura, Greenpeace et cie influencent la politique agricole locale à coups de millions de francs. Elles tentent également, avec leurs campagnes négatives, de creuser un fossé entre, d’une part, les agriculteurs et, d’autre part, leurs associations et leurs partenaires des secteurs en amont et en aval. Tout cela dans le seul but d’empêcher une politique agricole sensée.

Continuer à Lire

L’interdiction des pesticides ne fait qu’aggraver l’impact environnemental

C’est le journal «Schweizer Bauer» qui souligne le paradoxe des deux initiatives. Alors que l’argument écologique séduit les électeurs, les deux initiatives auront exactement l’effet inverse: elles augmenteront l’impact environnemental.

par Redaktion

Si les deux initiatives agricoles sont acceptées, cela nuira à l’environnement. C’est ce qui ressort de plusieurs études. Les initiatives entraîneront une baisse de la production régionale en Suisse et donc une augmentation des importations. Cela aura un impact négatif sur le bilan carbone du panier de la ménagère.

Continuer à Lire

Réponse aux initiatives agricoles extrêmes

Communiqué de presse: initiative parlementaire «Réduire le risque de l’utilisation de pesticides»

par Redaktion

Lors de la session de printemps, après des discussions approfondies, le Parlement a adopté une initiative parlementaire qui, avec des objectifs et des délais concrets, permet de réduire les pertes de nutriments et les risques liés à l’utilisation des pesticides. La communauté d’intérêts BauernUnternehmen considère ce projet de loi concret et rapidement applicable comme une réponse aux deux initiatives agricoles extrêmes qui seront soumises au vote le 13 juin prochain. Toutefois, il est essentiel qu’il soit mis en œuvre avec pragmatisme et en réduisant la bureaucratie au strict minimum.

Continuer à Lire

Une espérance de vie plus longue grâce aux pesticides

Une déclaration surprenante à première vue mais qui prend tout son sens lorsqu’on y regarde de plus près: les produits phytosanitaires contribuent de manière significative à l’augmentation de l’espérance de vie.

par Redaktion

Dans le journal «Schweizer Bauer», Fritz Ruchti, agriculteur et député du Grand Conseil, souligne un effet peu discuté mais très important des produits phytosanitaires: aux quatre coins du monde, ils contribuent largement à l’augmentation de l’espérance de vie. Cela pourrait être encore plus important à l’avenir, compte tenu du réchauffement climatique.

Continuer à Lire

Suspension de la politique agricole 2022+: un pas dans la bonne direction

Les Conseils ont gelé toute décision future sur l’avenir de la politique agricole suisse. Le Parlement décide donc de reporter d’au moins plusieurs années la PA22+, qui ne visait qu’à poursuivre la politique des 20 dernières années.

par Redaktion

Après le Conseil des États, c’est désormais le Conseil national qui suspend le projet PA22+. Du point de vue de la communauté d’intérêts BauernUnternehmen, il s’agit d’un premier pas dans la bonne direction. En effet, le but n’est pas de poursuivre la politique déjà en place en la rendant plus verte, mais de prendre un nouveau départ. Il convient d’encourager davantage l’esprit d’entreprise et de réduire la bureaucratie.

Continuer à Lire

Détruire l’agriculture régionale et importer davantage

Communiqué de presse: Votation du 13 juin - 2x NON aux initiatives agricoles extrêmes

par Redaktion

La CI BauernUnternehmen rejette les deux initiatives agricoles extrêmes et lance sa propre campagne. Tant l’initiative pour l’eau potable que l’initiative pour l’interdiction des pesticides affaiblissent l’agriculture régionale. Les deux initiatives font reculer sensiblement la production et entraînent une diminution de l’offre en produits alimentaires de la région. Les produits suisses coûteraient immanquablement plus cher. Une acceptation de l’initiative pour l’eau potable entraînerait une augmentation des importations. Dans le cas de l’initiative pour l’interdiction des pesticides, il faudrait s’attendre à une hausse du tourisme d’achat et à une augmentation des importations d’aliments pour animaux.

Continuer à Lire

«La simplification de la politique agricole est indispensable»

Le célèbre économiste Mathias Binswanger plaide pour une politique agricole beaucoup moins bureaucratique, qui favorise davantage l’entrepreneuriat.

par Redaktion

En février, le rédacteur en chef de «die Grüne», Jürg Vollmer, a vivement critiqué la politique agricole PA22+. Selon lui, la paperasserie qu’elle engendre est un véritable tas de fumier. Aujourd’hui, le célèbre économiste suisse Mathias Binswanger le conforte dans ses propos. La politique agricole doit être entièrement repensée. Il appelle à une politique agricole limitée à quelques critères gérables et contraignants à plus long terme.

Continuer à Lire

«Wurst Case Scénario» pour les éleveurs de porcs

Les deux initiatives agricoles auraient des conséquences dramatiques sur la production agricole régionale. L’élevage est également touché dans une large mesure.

par Redaktion

Dans le journal «Schaffhauser Nachrichten», un éleveur de porcs met en garde contre les effets de l’«initiative pour l’eau potable» et de l’«initiative pour l’interdiction des pesticides». Sans l’achat d’aliments supplémentaires pour ses animaux, il devrait arrêter la production dans son exploitation.

Continuer à Lire

Chlorothalonil: l’office fédéral fait volte-face

En vertu d’une décision provisoire prise par le Tribunal administratif fédéral, l’OSAV ne peut plus désigner comme «pertinents» quatre produits de dégradation (métabolites) du fongicide chlorothalonil.

par Redaktion

L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) doit adapter ses informations sur le produit phytosanitaire «chlorothalonil». Il ne peut plus désigner quatre métabolites comme «pertinents sur le plan toxicologique» et donc potentiellement dangereux pour la santé.

Continuer à Lire