Les initiatives agricoles extrêmes sont présentées de manière incomplète

Communiqué de presse: le service de médiation réprimande la SRF pour sa présentation unilatérale des initiatives phytosanitaires

par Redaktion

Le service de médiation de la SSR soutient une plainte émise par le secrétaire de la communauté d’intérêts BauernUnternehmen. Dans une vidéo diffusée sur le site web de la SRF et sur les réseaux sociaux, les deux initiatives agricoles extrêmes sont présentées de manière incomplète et donc déformée.

Continuer à Lire

En finir avec la bureaucratie!

Jürg Vollmer, rédacteur en chef de «die grüne», critique sévèrement l’AP22+ dans le numéro du 26 janvier 2021. Et il fait mouche.

par Redaktion

L’AP22+ est la suite d’une politique qui a conduit à une lourdeur administrative et qui entrave la productivité des agriculteurs. La pause actuelle est l’occasion de repenser la politique agricole suisse. «La bureaucratie appartient au tas de fumier de l’histoire», pense Jürg Vollmer.

Continuer à Lire

«La politique agricole suisse actuelle est un modèle dépassé»

Le dernier numéro de «die Grüne» abordait le bien-fondé et le non-sens de l’AP22+. Le président de IG Bauern Unternehmen, Samuel Guggisberg, a également dit ce qu’il en pensait.

par Redaktion

Malheureusement, l’AP22+ ne fait que poursuivre la politique des vingt dernières années. Or, elle doit prendre une nouvelle direction. Il convient de promouvoir l’esprit d'entreprise et de réduire la bureaucratie. Les agriculteurs sont des producteurs de nourriture, pas des paysagistes. Le soutien financier qu’ils reçoivent devrait donc être destiné en premier lieu à la production de denrées alimentaires demandées sur le marché.

Continuer à Lire

Le bio dépend aussi des pesticides

Dans une lettre à la rédaction du «Schweizer Bauer» du 23 décembre 2020, l’agriculteur bio Stefan Krähenbühl réfute l’affirmation selon laquelle le bio produit sans pesticides.

par Redaktion

https://bauern-unternehmen.ch/aktuell-details-de/auch-bio-ist-auf-pestizide-angewiesen.html

Dans une interview accordée au «Schweizer Bauer» le 12 décembre 2020, Martin Bossard, responsable de la politique chez Bio Suisse, a affirmé que Bio Suisse renonce à l’utilisation des pesticides. Cette déclaration est manifestement fausse. L’agriculture biologique utilise elle aussi de nombreux pesticides. Beaucoup d’entre eux sont produits de manière synthétique.

Continuer à Lire

La protection de l’environnement a besoin des agriculteurs

Dans son article paru dans le «BauernZeitung», Daniel Weber, président de l’organisation agricole Seeland, appelle à une collaboration respectueuse entre les associations environnementales et les agriculteurs.

par Redaktion

Les agriculteurs sont sans cesse accusés de problèmes environnementaux. Même les associations environnementales et leurs représentants s’attaquent aux agriculteurs, parfois de front. Mais généralement, ces attaques ont lieu dans le respect d’une «distance de sécurité», depuis un bureau. Or, la protection de l’environnement n'a-t-elle pas lieu à l’extérieur? Ceux qui plaident en faveur d’une meilleure protection de l’environnement doivent impliquer davantage les agriculteurs, déclare Daniel Weber.

Continuer à Lire

Les chiffres concernant la récolte du blé Extenso sont trop élevés

Andreas Bürki de la communauté d’intérêts «BauernUnternehmen» explique dans «Schweizer Bauer» que les différences de rendement entre la production conventionnelle de blé et la culture de blé Extenso sont plus grandes que ce qui est souvent communiqué.

par Redaktion

De nombreux médias se montrent trop optimistes quant au rendement moyen des cultures de l’agriculture extensive. Cela donne l’impression que cette agriculture est aussi performante que l’agriculture traditionnelle. Dans une interview accordée à «Schweizer Bauer», Andreas Bürki, de la communauté d’intérêts «BauernUnternehmen», explique pourquoi cette impression est fausse.

Continuer à Lire

Les agriculteurs ont le droit d’informer sur la protection phytosanitaire

Communiqué de presse: L'initiatrice de l'initiative pour une eau potable propre qui a voulu interdire nos affiches a échoué sur toute la ligne.

par Redaktion

En organisant la campagne d’affichage «Les plantes ont besoin d’être protégées», les agriculteurs de tout le pays ont, cette année encore, attiré l’attention sur la nécessité d'une protection modérée des plantes. Cette campagne d'information a été organisée par la communauté d’intérêts BauernUnternehmen. Et elle a énervé Franziska Herren, initiatrice de l'initiative pour une eau potable propre. Ainsi, elle a voulu utiliser des moyens légaux pour empêcher la population de se faire une opinion sur le sujet. Dans le canton de Soleure, Madame Herren a exigé que les affiches soient retirées. Mais le département de la construction et de la justice a clairement rejeté sa demande

Continuer à Lire

Gaucho: pas d’approbation d’urgence

L’OFAG refuse d’émettre une approbation d’urgence pour l’agent de traitement pour semences Gaucho, nécessaire en urgence dans les cultures de betteraves sucrières. C’est ce que rapporte le «BauernZeitung».

par Redaktion

Les producteurs suisses de betteraves craignent d'être fortement désavantagés par rapport à la concurrence à la suite de cette décision. Ainsi, ils exigent que le gouvernement fédéral s’aligne sur la décision de leurs concurrents étrangers.

Continuer à Lire

France: approbation d’urgence pour les produits de traitement des semences de betteraves sucrières

En Suisse aussi, une réadmission temporaire est nécessaire. Le BauernZeitung le confirme.

par Redaktion

Le jaunissement viral cause des dommages massifs aux betteraves sucrières. La France a donc décidé d’accorder une autorisation d’urgence pour les agents de corrosifs contenant des néonicotinoïdes.

Continuer à Lire

Une protection phytosanitaire ciblée est nécessaire

La SRF a rendu visite au producteur de betteraves sucrières Lars Nyffenegger à Worben, près de Berne. Ses champs de betteraves à sucre sont jaunes. «Info3» explique.

par Redaktion

Le jaunissement viral rend la vie difficile aux producteurs suisses de betteraves sucrières cette année. La maladie, transmise par des pucerons, entraîne des pertes de rendement massives. Le seul produit phytosanitaire efficace est interdit depuis 2019. C’est pourquoi la communauté d’intérêts BauernUnternehmen placarde des affiches dans toute la Suisse pour attirer l’attention sur la nécessité d’une protection phytosanitaire ciblée.

Continuer à Lire